Questions fréquemment posées à propos du pile à combustible 

1. Qui peut profiter des subsides de l’Europe ?

Est éligible, tout personne physique ayant la nationalité Belge ainsi que les personnes morales enregistrées en Belgique. Les subsides liés à cet appareil sont d’application pour toute personne éligible désirant investir dans un appareil ou plus.


2. Quelles démarches dois-je entreprendre afin de profiter du subside ?

L’utilisateur devra introduire une demande auprès de VIESSMANN par le biais d’un formulaire à compléter et signer. La demande de subside sera dès lors entièrement réglée par VIESSMANN qui déduira ladite prime du prix de votre appareil.

L’installation doit néanmoins avoir lieu sur le territoire belge. L’installation doit également bénéficier d’une connexion continue à internet afin de récupérer et analyser les données de votre appareil dans le cadre de diagnostiques à distance.


3. Existe-t-il également des primes régionales ?

L’agence flamande de l’énergie propose une prime de 1.458 EUR. Afin d’en bénéficier, vous devez leur faire parvenir votre facture et un rapport de contrôle de votre installation électrique.


4. Où puis-je trouver plus d’informations concernant cette prime ?

Vous trouverez des informations complémentaires ici : https://www.energiesparen.be/steun-voor-micro-wkk-kleiner-dan-10-kw-vanaf-2018


5. Cet appareil bénéficie-t-il également du chèque avantage VIESSMANN ?

Non, cet appareil n’est pas repris dans notre action “chèque avantage“.


6. Comment fonctionne cette pile à combustible ?

La pile à combustible transforme le gaz naturel en électricité en extrayant l’hydrogène présent dans le gaz.

Le fonctionnement est similaire à une pile dans laquelle les électrons se déplacent du côté positif au côté négatif de la pile grâce à l’attraction entre l’oxygène et l’hydrogène, engendrant le déplacement de l’hydrogène. Ce déplacement génère de l’électricité et de la vapeur. Bien que la réaction ne soit pas sans perte, elle nous permet de récolter de l’électricité tout en générant de la chaleur. Un transformateur intégré se charge de transformer le courant continu en courant alternatif qui peut dès lors être réutilisé dans le réseau électrique.


7. Ai-je la possibilité de produire uniquement de l‘électricité ?

Non, la génération de chaleur au long du processus de récolte d’électricité est inévitable. Se défaire de la chaleur générée serait un gaspillage d’énergie qui annulerait les effet d‘économies de la pile à combustible.


8. L’appareil sert-il uniquement à la production d’électricité et de chauffage ? ?

La chaleur émise par la pile à combustion est utilisée pour votre chauffage domestique et pour votre approvisionnement en eau chaude sanitaire. Cette production ne couvre souvent pas la totalité de vos besoins, c’est pourquoi un bruleur à condensation à gaz intégré répond au reste de votre demande de manière efficiente.


9. A quelle production d’électricité puis-je m‘attendre ?

En moyenne, une pile à combustible génèrera à peu près 4.500 kWh par an. Ceci équivaut à la consommation annuelle en électricité d’une famille moyenne avec enfants. Une production maximale de 6.000 kWh par an peut être attendue pour les habitations ayant une consommation plus importante durant les mois d’été.


10. Combien de gaz complémentaire est consommé durant la production d’électricité ?

La production de 4.500 kWh d’électricité consomme, en comparaison avec une chaudière à condensation au gaze neuve, environ 500 m3 de gaz de plus. En d’autres termes, ceci représente un investissement de 250 EUR en gaz pour un rendement de 1.150 EUR en électricité aux prix actuels.


11. Cet appareil fonctionne-t-il aussi avec d’autres combustibles que le gaz ?

Non, l’appareil fonctionne uniquement au gaz naturel. D’autres combustibles comme du propane, du butane, du mazout ou des pellets ne sont pas compatibles avec l’appareil.


12. Quelle est son utilité durant les mois d’été ?

Du fait de sa production d’eau chaude, votre appareil sera utile tout au long de l’année. Bien que votre chauffage ne tourne pas ou moins en été, votre douche ou bain chaud assurera une production d’électricité même durant les mois les plus chauds.


13. Ceci veut dire que ma production d’électricité augmente si ma consommation de chaleur augmente ?

Oui et non. Une maison mal isolée, par exemple, ne produira pas pour autant plus d’électricité. Néanmoins, une demande constante en chaleur tout au long de l’année garantira une production en électricité optimale.

Pensez par exemple à votre demande en eau chaude, qu‘elle soit pour vos besoins sanitaires, votre piscine ou encore certains appareils ménagers.


14. Puis-je combiner l’appareil avec des panneaux photovoltaïques ou à un chauffe-eau solaire ?

C’est techniquement possible, néanmoins nous ne le conseillons pas. Dans le cas où vos panneaux photovoltaïques répondent déjà totalement à vos besoins en électricité, l’investissement nous semble redondant.

Si votre consommation en électricité justifie une production complémentaire de 4.000kWh ou plus par an, l’investissement devient rentable.

La combinaison avec un chauffe-eau solaire est déconseillée vu que celui-ci répond à votre demande d’eau chaude, et ce surtout durant les mois d’été. Or, la production d’eau chaude est centrale dans la génération d’électricité de l’appareil durant les mois les plus chauds.


15. Aurais-je toujours besoin d’un raccordement central au réseau électrique ?

Absolument ! L’appareil ne fonctionne pas sans raccordement au réseau électrique et son fonctionnement est similaire à celui de panneaux solaires. Bien que l’appareil tourne en continu, son rendement immédiat reste de faible intensité. Pour répondre aux demandes complémentaires, vos appareils électriques doivent avoir accès au réseau général. Votre surplus en production électrique générée par l’appareil est à son tour réinjectée dans le réseau, faisant remonter votre compteur.


16. Dois-je donc devoir payer le tarif prosumer ?

Oui, cette redevance est d’application pour cet appareil également. Dans le cas où votre compteur sait tourner à l’envers cette taxe sera due. Néanmoins, l’appareil a une faible puissance. A terme de comparaison, des panneaux photovoltaïques nécessitent six fois plus de puissance pour un rendement similaire.

Votre taxe, calculée sur base de la puissance de votre installation, vous coûtera donc six fois moins cher avec cette pile à combustion.


17. Puis-je stocker l’électricité générée ?

Bien entendu. En installant une batterie complémentaire vous aurez la possibilité de stocker votre production, tout comme avec des panneaux solaires.


18. Quelle est la durée de vie de la pile à combustible ?

La durée de vie de la pile à combustible est calculée sur 20 ans. La réaction chimique se produisant à l’intérieur ne causant pas d’érosion mécanique. La pile à combustible connait néanmoins une dégradation de sa capacité de production électrique au fil du temps, similaire à celle rencontrée sur les panneaux solaires.


19. Combien d’années de garantie reçois-je sur mon appareil ?

L’appareil est accompagné d’une garantie de 2 ans.


20. La pile à combustion doit-elle être entretenue et quel serait le coût d’un tel entretien ?

La pile à combustion en elle-même n’a pas besoin d’être entretenue. Néanmoins, certains filtres et capteurs doivent être remplacés à base régulière. Ceci se fait tous les 2 à 5 ans en même temps que l’entretien de votre chaudière à condensation au gaz.


21. A qui puis-je faire appel pour l’entretien de mon installation à pile à combustion ?

L’entretien est à ce jour exclusivement effectué par VIESSMANN Belgique.


22. La pile à combustion est-elle bruyante ?

La pile à combustion est à peine audible et fait même moins de bruit que la majorité des chaudières à condensation actuelles.


23. Combien d’espace dois-je prévoir pour cet appareil ?

L’appareil et son installation nécessitent un espace minimum d‘ 1m20 x 1m20. Prévoyez également un minimum de 2m de hauteur.


24. Puis-je bénéficier de récompenses grâce à un bon score PEB en cas de nouvelles constructions, d’extensions ou de rénovations ?

Bien que l’appareil ne soit pas repris comme éléments de base aux exigences PEB, il aura tout de même un impact positif sur le niveau E de votre projet. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur notre site internet : https://www.viessmann.be/nl/Woning/Energieprestatieregelgeving.html


25. Qui peut m’installer cet appareil ?

Vous pouvez prendre contact avec un chauffagiste agréé VIESSMANN dans votre région. Nous organisons régulièrement des formations autour de cet appareil et assistions nos partenaires lors de l’installation.

Vous pouvez demander une offre sur mesure d’un installateur près de chez vous sur notre site internet.


26. Combien coûte une telle installation ?

L’appareil coûte en moyenne, 20.000 EUR. S’ajoute à ceci les frais d’installations.

Veuillez noter que vous êtes probablement éligibles à des subsides complémentaires dans le cadre de votre installation !


27. Combien de temps prend l’installation ?

Une installation type est effectuée en deux à trois jours ouvrables.


28. Existe-t-il une installation que je peux aller visiter ?

Nous avons une installation d’exposition fonctionnelle dans nos bureaux à Zaventem. Celle-ci peut être visitée à la demande et accompagné par votre installateur régional.

Pour des raisons pratiques il nous est impossible de vous proposer de visiter une des installations effectuées dans le domaine privé.


29. Ma chaudière a moins de dix ans, est-il intéressant d’investir dans une telle installation ?

Bien que l‘idée de générer sa propre électricité peut être très intéressante, la mise hors service d’une installation récente peut ne pas être la solution la plus rentable.

En cas de doute, demandez conseil à un de nos installateurs agréés.


30. Ma chaudière a plus de dix ans et je cherche à la remplacer. Pourquoi choisir le VitoValor ?

Au moment de remplacer votre chaudière, plusieurs choix s’offrent à vous. Vous pouvez reprendre une chaudière à condensation au gaz, ou profiter de l’occasion pour combiner cette chaudière à une source de production d’électricité : la VitoValor. En moyenne, l’investissement complémentaire est amorti en sept à huit ans dépendant de votre consommation.

Visitez notre site afin de calculer si le VitoValor est la meilleure solution pour votre bâtiment.