5 conseils pour rénover votre maison et faire des économies d’énergie

Avant, pour déterminer le prix d’un bien immobilier, on prenait en compte notamment la surface habitable, la situation, l’orientation et les éventuelles plus-values consécutives à des rénovations. Aujourd’hui, il faut y ajouter la question de l’économie d’énergie. Voici 5 conseils pour rénover en ce sens. C’est tout bénéfice pour vous et pour la valeur de votre maison.

shutterstock_37725625.jpg

Pourquoi est-il intéressant de construire et rénover en vue d’économiser l’énergie ?

Vous envisagez de rénover ? Vous avez acheté un terrain et vous vous lancez dans l’aventure de la construction ? Faites calculer la performance énergétique de votre bâtiment. Vous en retirez 3 avantages : vous réduisez votre consommation d’énergie et diminuez ainsi votre facture énergétique. Par ailleurs, les mesures qui améliorent la performance énergétique améliorent aussi le confort. Enfin, vous augmentez la valeur de votre bien en cas de vente ou de location. Nous allons donc vous aider à accroître la performance énergétique de votre maison.

5 conseils à appliquer chez vous pour une meilleure performance énergétique :

1. Isolez le mieux possible votre habitation

Première étape pour faire des économies d’énergie chez vous : isoler correctement. Tout travail d’isolation a une influence bénéfique sur l’EPC de votre maison. Et le gouvernement soutient les familles à l’aide de primes substantielles à l’isolation. Vous récupérez donc vite votre investissement.

Il existe plusieurs sortes d’isolations : l’isolation du toit (à l’intérieur ou à l’extérieur), l’isolation des murs ou l’isolation des sols. Mais comment bien isoler ? Il faut utiliser les bons matériaux et les placer le plus soigneusement possible, en évitant les fuites d’air. Cela vous évite les variations de température, la condensation et les ponts thermiques.

L’isolation étant un travail de précision, on fait le plus souvent appel à un professionnel. Vous préférez vous en occuper vous-même ? Informez-vous bien auprès des spécialistes ou demandez un coup de main à quelques amis.

2. Optez pour du triple vitrage ou du vitrage à haut rendement

Les fenêtres laissent la chaleur s’échapper vers l’extérieur, ce qui implique un gaspillage d’énergie. La quantité d’énergie perdue dépend de la surface des fenêtres, du type de châssis (bois, PVC, aluminium, acier) et du placement. Dans les années 70, le simple vitrage était la norme. On a vu ensuite apparaître le double vitrage et aujourd’hui, on place de plus en plus de verre à haut rendement. Ce dernier maintient 80 % de chaleur en plus à l’intérieur que le simple vitrage. Cependant, le double vitrage n’est pas encore dépassé. En 2020, la norme double vitrage entrera en vigueur. Vous avez encore du simple vitrage chez vous ? Il est temps d’agir ! En 2023, cela pourrait s’apparenter à une fausse déclaration de votre logement.

3. Surveillez l’éclairage

L’éclairage domestique représente une grosse partie de la facture d’électricité. Or, quelques petites adaptations suffisent pour économiser pas mal d’argent. Ce sont des évidences mais c’est justement pour cela qu’on n’y pense pas souvent. Vous quittez une pièce ? Éteignez la lumière. Optez pour des ampoules LED ou économiques, et tâchez d’éviter les ampoules à incandescence et les halogènes. Savez-vous que la couleur de vos murs et plafonds joue aussi un rôle dans votre consommation d’électricité ? Les tons foncés requièrent plus de lumière que les tons clairs. Ce sont des détails mais qui peuvent faire toute la différence.

4. Faites installer des panneaux solaires

Les panneaux solaires valent-ils la peine sans subsides ? Certainement ! On ne compte pas les avantages. Jugez plutôt :

  • Vous produisez de l’électricité et réduisez donc votre facture d’énergie.
  • Vous prenez soin de l’environnement car vous contribuez à réduire l’effet de serre.
  • Vous voulez encore plus d’indépendance ? Optez pour une pompe à chaleur et faites un pas de plus vers l’indépendance énergétique.
  • Même sans prime, vous récupérez votre investissement après environ huit ans.
  • Vous répondez aux exigences PEB pour les énergies renouvelables. PEB = Performance Énergétique du Bâtiment (un calcul obligatoire pour toute construction ou rénovation, à ne pas confondre avec la valeur EPC qui est un document à présenter pour la vente ou la location d’un bâtiment).
Par ailleurs, vous n’avez pas besoin de permis de bâtir pour placer des panneaux solaires. Attention ! Le placement est interdit sur les toits de certains bâtiments (si c’est un immeuble classé, par exemple). Nous vous conseillons de prendre contact avec votre commune pour tout savoir sur votre situation spécifique. D’ailleurs, certaines communes accordent une prime. Donc, informez-vous !

5. Choisissez une chaudière à haut rendement

Une chaudière de 15 ans ou plus voit son rendement diminuer. D’un autre côté, les frais d’entretien augmentent. Une nouvelle chaudière n’est donc pas un luxe. Vous consommez plus de 3 500 kWh par an ? Vous cherchez une solution innovante pour vous chauffer ? Votre choix devrait se porter sur un chauffage à pile à combustible. Cette petite centrale énergétique produit de l’électricité et de la chaleur. Envie d’en savoir plus ? Lisez l’article sur le Vitovalor PT2.

Demandez une simulation gratuite pour un chauffage à pile à combustible et voyez combien vous pouvez épargner avec un Vitovalor PT2.